Actualités régionales

Arles: L'État vient au secours du centre-ville d'Arles.

11 juillet 2018 à 11h02 Par Patrick MONROE

La convention "Action Coeur de Ville" a été signée vendredi dernieren mairie.

L'instant était symbolique mais donnera lieu à des réalisations très concrètes dès cette année. Vendredi dernier, dans la salle d'honneur de l'hôtel de ville, le maire d'Arles Hervé Schiavetti, le président de l'intercommunalité ACCM Claude Vulpian, le sous-préfet Michel Chpilevsky, le directeur général de la Caisse des dépôts et consignations Éric Lombard et le président du comité régional d'Action logement Philippe Honoré ont signé la convention "Action Coeur de Ville". Signature couplée d'un contrat de prêt de 3,2 millions d'€ entre la caisse des dépôts et la Ville d'Arles. Un prêt destiné à soutenir la politique de la ville et de la restructuration des espaces comme des équipements publics du centre d'Arles. Deux bonnes nouvelles, forcément, pour le maire dans la mesure où "Arles est une ville à faible potentiel fiscal, au taux de chômage important mais qui baisse grâce à la culture".

L'Action Coeur de Ville est un plan national prévoyant une enveloppe de 5 milliards d'euros à répartir, sur 5 ans, pour soutenir les projets de revitalisation des centres de 222 villes moyennes de France retenues. Et ce, selon six axes : la rénovation de l'habitat et l'accès au logement, la redynamisation des commerces, l'accessibilité des centres anciens, l'aménagement urbain et la transition écologique des bâtiments (lire ci-dessous). "L'objectif, c'est de conforter la fonction de centralité pour leur bassin de vie des villes moyennes et intermédiaires, qui regroupent 25 % de la population française" résume Michel Chpilevsky, insistant sur l'importance de ce "temps fort de notre action politique collective, alors que le pays d'Arles est à un moment charnière de son développement." "Nous nous félicitons que ces deux communes (Arles et tarascon, Ndlr) aient été retenues" se satisfait Claude Vulpian, ACCM ayant soutenu les candidatures des deux villes et s'engageant notamment sur l'habitat et le commerce, ses champs de compétences.

Source " La Provence"