Arles : une soirée pour stimuler l'entrepreneuriat féminin.

07 mars 2018
Par Patrick MONROE

Pour la journée de la femme, la CCI (Chambre de commerce et d'industrie) du Pays d'Arles met les femmes à l'honneur lors des Assises de l'entrepreneuriat au féminin. Julie Escalier, la vice-présidente de la CCI, évoque cet événement inédit.

Pourquoi organiser des Assises pour l'entrepreneuriat au féminin ? Julie Escalier : 

L'idée c'est de construire avec les acteurs du territoire un incubateur pour les femmes entrepreneurs. Ce sera le point d'ancrage du projet, qui aura pour objectif d'accompagner les femmes dans leurs démarches de création d'entreprise. C'est la première fois qu'une politique pour les femmes est mise en place à la CCI d'Arles.

Quelle est la situation des femmes entrepreneurs dans le Pays d'Arles ? Julie Escalier : 

34% des entreprises sont dirigées par des femmes sur notre territoire. Ce n'est pas beaucoup mais c'est déjà plus important qu'ailleurs en France. Par exemple, dans le Vaucluse seulement 25% des chefs d'entreprise sont des femmes. Sur tout le territoire français, 33% des cadres supérieurs sont des femmes.

Comment imaginez-vous cet incubateur ? Julie Escalier : 

Je le vois comme une couveuse, un moyen de donner des impulsions aux femmes pour se lancer. Nous voulons créer un système de parrainage où un(e) entrepreneur(e) en place accompagne une femme dans ses démarches de création d'entreprise. Par exemple, je dirige deux agences immobilières que j'ai créées et je me propose pour parrainer. Quand on est chef d'entreprise on a envie de partager notre savoir-faire et de s'engager pour faire vivre notre région.

Quels sont les problèmes auxquels les femmes sont confrontées dans l'entrepreneuriat ? Julie Escalier : 

Ce qui revient le plus souvent c'est d'abord la question du positionnement de la femme dans la famille. Il y a aussi un problème de légitimité, les femmes se posent plus de questions que les hommes avant de se lancer. Une femme attendra d'être à 90% compétente pour postuler à un poste alors qu'un homme se contentera d'être à 60% compétent.

Quels acteurs seront présents à l'événement pour penser cet incubateur ? Julie Escalier : 

Geneviève Maillet, la première femme élue bâtonnier du barreau de Marseille sera la marraine de l'événement. Pour le moment il y a plus de cent personnes inscrites à ces Assises avec une majorité de femmes. Mais il y a aussi des hommes, nous sommes convaincus qu'il faut conserver une mixité. On attend des élus politiques, deux associations pour les femmes entrepreneurs (Femmes chefs d'entreprise et Entreprendre au féminin), des représentants de Pôle Emploi, de banques et de différents pôles d'initiatives.

Au programme de demain

18 h

Accueil des participant(e)s, présentation du contexte de l'entrepreneuriat féminin dans le territoire.

18h30

Table ronde, avec des participant(e)s qui seront réparti(e)s en une dizaine de tables de dix, pour répondre à deux questions : Quel incubateur pour le Pays d'Arles ? Quelles sont les ressources et forces du territoire ? A l'issue de ces discussions, chaque responsable de table fera un point sur les réponses données aux questions pour faire une synthèse de ce qui a été échangé.

20h

Clôture de la soirée par un apéro réseau, qui permettra l'échange entre les participant(e)s.

Source: La Provence " Charlotte Dupon"