Actualité sportive

Mondial 2018 : Deschamps le conquérant.

09 juillet 2018 à 10h06 Par Patrick MONROE

Pourquoi les bleus y croient?

Lequel s'est nourri des différents entraîneurs qu'il a croisés, notamment à ses débuts à Nantes sous la houlette de Raynald Denoueix, puis de "Coco" Suaudeau. Aimé Jacquet, dont il était le relais privilégié en sélection, l'a marqué. Les deux hommes échangent toujours. Mais "DD" reste lui-même, avec sa personnalité, sa marque de fabrique, ses idées.

"Très attentif pour qu'on soit bien mentalement et physiquement"

"Je ne suis pas Aimé Jacquet, nous confiait-il avant le début de la compétition. Que j'ai pu garder des choses positives de lui plus que d'une autre personne, oui sans doute. Mais il faut toujours s'adapter au contexte, et aux personnes avec qui on est." Il puise également dans son passé de joueur lorsqu'il se retrouve confronté à certaines situations. "Tout ce que j'ai pu vivre en tant que joueur me sert, surtout si ça s'est répété plusieurs fois, y compris à des endroits différents, le tout est de ne pas faire une erreur", développait-il encore. "Il sait comme on pense, comment on se comporte, prolonge Lucas Hernandez. J'ai appris beaucoup de choses avec lui. Il est très attentif pour qu'on soit bien mentalement et physiquement."

Et tactiquement, aussi. En Russie, Deschamps le conquérant, qui dissèque le jeu adverse pour dégoter ses failles, organise des "meetings" sur la question. À l'OM, il n'était pas rare de le voir programmer des mises en place sans ballon. Assister à ce ballet avait quelque chose d'irréel. "On travaille beaucoup tactiquement par rapport aux équipes que l'on va affronter, pose Giroud. Rien n'est laissé au hasard, toutes les chances sont mises de notre côté. On sait exactement ce qu'on doit faire sur le terrain. L'entraîneur nous donne toutes les clés et c'est ensuite à nous de les utiliser sur le terrain." Au moment de se frotter aux Diables rouges, Deschamps ne changera rien à ses méthodes. Jusqu'ici, elles ont plutôt bien fonctionné.

Source "La Provence"