Hebdo semaine 6: Les riziculteurs toujours en alerte. Bertrand Mazel, Président du syndicat des riziculteurs de France et d'Europe pour nous en parler.

19 février 2018 à 11h41

Après des années de crise liée à la suppression des aides couplées européennes, compensées en partie par des mesures agroenvironnementales climatiques (MAEC) à la charge de la Région, la renégociation à mi-parcours de la Politique agricole commune avait acté le rétablissement d'une partie de ces aides couplées en 2017. Une décision qui mettait fin à un long combat pour les riziculteurs, marqué par plusieurs grandes manifestations, et permettait de voir leur avenir professionnel avec un peu plus de sérénité.

Mais une récente réunion, au Mas du Sonnailler, avec la DDTM, a réveillé toutes les craintes. En effet, une note d'instruction de l'administration indique que les riziculteurs auraient à choisir entre toucher les aides couplées ou les mesures agroenvironnementales et climatiques surfaciques. En clair, l'administration craint que le cumul des deux aides ne soit pas "eurocompatible", et des tractations sur cette question sont actuellement en cours avec la commission européenne. "On a des courriers très récents des préfets de région, et même du ministre de l'Agriculture, tous nous disent que les aides sont cumulables, et trois mois plus tard, l'administration vient nous annoncer que ce n'est peut-être plus possible", déplore Bertrand Mazel. La commission devrait se prononcer dans le mois qui vient, et le coup pourrait être rude pour les producteurs.

Bertrand mazel pour nous en parler dans l'Hebdo cette semaine, Président du Syndicat des riziculteurs de France et d'Europe. On l'écoute à 12h45 ce lundi et à 18h45 vendredi. Bonne écoute!