Podcasts

Hebdo semaine 42: Port-St Louis - La Casamance, en route !

Pour la petite histoire. Animatrice de formation initiale (BAPAAT et BEATEP), Mme Garcia travaille depuis 1996 auprès de la jeunesse Saint Louisienne. Le lieu d’où tout part et tout émerge est le foyer jeunes « Robert Mathieu », ouvert à la jeunesse de la ville. Ce projet est né d’un partenariat développé en 2016 par la ville avec le Delta de la Casamance. Lors de ces échanges a germé l’idée de construire un projet de séjour de rupture en direction de jeunes en difficultés de la commune. Ce projet s’appuie sur un étroit partenariat à la fois au Sénégal avec les administrations de la Casamance et en France avec les différents partenaires (Association « Art et Culture en mouvement », ADDAP13, PJJ, Mission Locale, Maison Pour Tous « l’envolée », MDA, S.P.L “Nautisme Mer Développement Port St Louis Provence”…) Ce partenariat conditionne ainsi la mise en place de ce projet qui verra le jour en novembre 2017. En mai 2016, le « Festival de la Camargue » a reçu, comme pays invité, le delta de « Casamance » du Sénégal. Le secteur enfance de la ville, aussi bien extra que périscolaire, a pu découvrir la richesse de ce territoire au travers d’animations proposées dans le cadre du festival et le secteur jeunesse, grâce à l’éducatrice spécialisée de la ville a pris contact et créé des liens avec les représentants de la « Casamance », présents sur le festival. Ces premiers contacts, ont abouti, dans un premier temps, au départ, de Corinne GARCIA, au mois de décembre dernier, pour assister au festival organisé, en Casamance. Ce voyage, tout d’abord, prévu à titre personnel, s’est vite vu transformé en « voyage solidaire », puisque Mlle Garcia, pour assister au festival « Boukout » à Bignona pour sa 10ème édition, s’est vue devenir le relais d’une chaîne de solidarité en vu d’amener en Casamance des médicaments et des fournitures scolaires, via l’association « Cas’art culture et développement ». Plusieurs séances de travail ont été mises en place entre les différentes institutions de ce pays et la délégation de Port Saint Louis afin envisager une « convention de coopération internationale» entre la commune et les deux départements que sont Bignona et Oussouye. Cette coopération permettra de développer un projet commun sur la culture, la prévention, les échanges scolaires, les chantiers d’insertion. Le projet proposé repose avant tout sur le lien humain et la reconstruction du jeune. En effet, celui-ci a besoin de reprendre confiance en lui pour pouvoir « se faire face » et apprendre à se protéger de tous ses dangers qui l’enferment, l’isolent, et le transforment. Cet isolement peut très vite le faire devenir une cible aussi bien pour les dealers, que pour les prédicateurs, et le chemin vers la délinquance n’est pas loin. Le projet tient compte de toutes les expériences réalisées qui ont fait leurs preuves. Cependant, la complexification des phénomènes mène à repenser et se poser la question de cette rupture de liens entre le jeune et l’adulte et le rapport a la famille. C’est pour cela qu'ils se sont orientés sur un séjour de réparation propre à la Ville de Port Saint-Louis du Rhône qui aura son propre séjour en fonction de ses propres besoins et des besoins partagés avec Bignona et Oussouye.

Pour la petite histoire. Animatrice de formation initiale (BAPAAT et BEATEP), Mme Garcia travaille depuis 1996 auprès de la jeunesse Saint Louisienne. Le lieu d’où tout part et tout émerge est le foyer jeunes « Robert Mathieu », ouvert à la jeunesse de la ville.

Ce projet est né d’un partenariat développé en 2016 par la ville avec le Delta de la Casamance. Lors de ces échanges a germé l’idée de construire un projet de séjour de rupture en direction de jeunes en difficultés de la commune. Ce projet s’appuie sur un étroit partenariat à la fois au Sénégal avec les administrations de la Casamance et en France avec les différents partenaires (Association « Art et Culture en mouvement », ADDAP13, PJJ, Mission Locale, Maison Pour Tous « l’envolée », MDA, S.P.L “Nautisme Mer Développement Port St Louis Provence”…) Ce partenariat conditionne ainsi la mise en place de ce projet qui verra le jour en novembre 2017.

En mai 2016, le « Festival de la Camargue » a reçu, comme pays invité, le delta de « Casamance » du Sénégal.

Le secteur enfance de la ville, aussi bien extra que périscolaire, a pu découvrir la richesse de ce territoire au travers d’animations proposées dans le cadre du festival et le secteur jeunesse, grâce à l’éducatrice spécialisée de la ville a pris contact et créé des liens avec les représentants de la « Casamance », présents sur le festival.

Ces premiers contacts, ont abouti, dans un premier temps, au départ, de Corinne GARCIA, au mois de décembre dernier, pour assister au festival organisé, en Casamance. Ce voyage, tout d’abord, prévu à titre personnel, s’est vite vu transformé en « voyage solidaire », puisque Mlle Garcia, pour assister au festival « Boukout » à Bignona pour sa 10ème édition, s’est vue devenir le relais d’une chaîne de solidarité en vu d’amener en Casamance des médicaments et des fournitures scolaires, via l’association « Cas’art culture et développement ».

Plusieurs séances de travail ont été mises en place entre les différentes institutions de ce pays et la délégation de Port Saint Louis afin envisager une « convention de coopération internationale» entre la commune et les deux départements que sont Bignona et Oussouye. Cette coopération permettra de développer un projet commun sur la culture, la prévention, les échanges scolaires, les chantiers d’insertion.

Le projet proposé repose avant tout sur le lien humain et la reconstruction du jeune.

En effet, celui-ci a besoin de reprendre confiance en lui pour pouvoir « se faire face » et apprendre à se protéger de tous ses dangers qui l’enferment, l’isolent, et le transforment. Cet isolement peut très vite le faire devenir une cible aussi bien pour les dealers, que pour les prédicateurs, et le chemin vers la délinquance n’est pas loin.

Le projet tient compte de toutes les expériences réalisées qui ont fait leurs preuves. Cependant, la complexification des phénomènes mène à repenser et se poser la question de cette rupture de liens entre le jeune et l’adulte et le rapport a la famille.

C’est pour cela qu'ils se sont orientés sur un séjour de réparation propre à la Ville de Port Saint-Louis du Rhône qui aura son propre séjour en fonction de ses propres besoins et des besoins partagés avec Bignona et Oussouye.

25 octobre 2017

Hebdo semaine 41: La journée nationale du commerce de proximité ... carrément à l'ouest !

Ce samedi 14 octobre, le service Commerces Tourisme, en collaboration avec l'association "le phare des commerçants et artisans" de la ville de Port Saint Louis du Rhône, vous invite pour la 2ème fois à la "Journée Nationale du commerce de proximité, de l'artisanat et du centre-ville". Cette journée sera dédiée à la mise en valeur des commerces et de concourir pour l'obtention d'un second "sourire" du label commerces de proximité. Cette manifestation a également pour but de consolider le "capital sympathie" avec les clients les remercier de leur fidélité mais aussi de rencontrer ceux qui n'ont jamais osé pousser la porte de vos magasins ou entreprises. En parallèle, "Carrément à l'Ouest" vient se greffer à l'évènement pour s'occuper de la programmation de cette journée c'est pourquoi elle se renommera "Carrément commerces". Et pour vous donner un avant-goût de ce qui vous attend, 3 temps forts sont en perspective. Un Banquet St Louisien de 12h à 14h sera installé dans l'avenue du Port, spécialement concocté pour vous par un commerçant. Pour les personnes qui souhaitent pique-niquer une grande table sera à votre disposition pour participer au repas avec toute le monde. Enfin, le tarif est de 6euros et réservable à La Respelido, à la Boulangerie Campani ou au Citron Jaune avant le 11 octobre. L'après-midi ce sera chargé avec des spectacles tout neufs et des plus anciens à succès. Notamment un jeu de scrabble revisité comme jamais qui organisera des parties toutes le heures. Vous verrez également un artistes coréen tisser une toile d'arraignée gigantesque entre les arbres du centre-ville. Il parait même qu'une surprise vous attend en fin de journée mais ... suspens ! Dernier grand moment de la journée, direction le Citron Jaune pour une soirée guinguette spectacle-concert dans une ambiance chaleureuse et conviviale autour d'un verre ou de petits fours. Le programme en détail sur le www.lecitronjaune.com   

Ce samedi 14 octobre, le service Commerces Tourisme, en collaboration avec l'association "le phare des commerçants et artisans" de la ville de Port Saint Louis du Rhône, vous invite pour la 2ème fois à la "Journée Nationale du commerce de proximité, de l'artisanat et du centre-ville". Cette journée sera dédiée à la mise en valeur des commerces et de concourir pour l'obtention d'un second "sourire" du label commerces de proximité.

Cette manifestation a également pour but de consolider le "capital sympathie" avec les clients les remercier de leur fidélité mais aussi de rencontrer ceux qui n'ont jamais osé pousser la porte de vos magasins ou entreprises.

En parallèle, "Carrément à l'Ouest" vient se greffer à l'évènement pour s'occuper de la programmation de cette journée c'est pourquoi elle se renommera "Carrément commerces". Et pour vous donner un avant-goût de ce qui vous attend, 3 temps forts sont en perspective. Un Banquet St Louisien de 12h à 14h sera installé dans l'avenue du Port, spécialement concocté pour vous par un commerçant. Pour les personnes qui souhaitent pique-niquer une grande table sera à votre disposition pour participer au repas avec toute le monde. Enfin, le tarif est de 6euros et réservable à La Respelido, à la Boulangerie Campani ou au Citron Jaune avant le 11 octobre.

L'après-midi ce sera chargé avec des spectacles tout neufs et des plus anciens à succès. Notamment un jeu de scrabble revisité comme jamais qui organisera des parties toutes le heures. Vous verrez également un artistes coréen tisser une toile d'arraignée gigantesque entre les arbres du centre-ville. Il parait même qu'une surprise vous attend en fin de journée mais ... suspens !

Dernier grand moment de la journée, direction le Citron Jaune pour une soirée guinguette spectacle-concert dans une ambiance chaleureuse et conviviale autour d'un verre ou de petits fours.

Le programme en détail sur le www.lecitronjaune.com 

 
16 octobre 2017

Interview de M Yves Faverjon, vice président de la communauté de communes Vallée des Baux Alpilles pour nous mettre en lumière le savoir-faire des artisans et des commerçants des Alpilles.

Ce samedi, les entreprises des Alpilles vous ouvrent leurs portes. Une journée pour découvrir ou redécouvrir le savoir-faire des artisans et des commerçants des Alpilles... A l'initiative de cette journée, la communauté de communes Vallée des Baux Alpilles et l'office de tourisme intercommunal de Saint remy de provence... On écoute Yves Faverjon le vice président de la communauté de commune... Au programme 23 artisans vous ouvre leurs portes sur l'ensemble du territoire des Alpilles. Ils sont regroupés selon 3 thèmes: cave et moulins à huile, arômes et cultures, ou encore ateliers et métiers d'art...   On s'en lèche les babines !!!

Ce samedi, les entreprises des Alpilles vous ouvrent leurs portes. Une journée pour découvrir ou redécouvrir le savoir-faire des artisans et des commerçants des Alpilles... A l'initiative de cette journée, la communauté de communes Vallée des Baux Alpilles et l'office de tourisme intercommunal de Saint remy de provence... On écoute Yves Faverjon le vice président de la communauté de commune... Au programme 23 artisans vous ouvre leurs portes sur l'ensemble du territoire des Alpilles. Ils sont regroupés selon 3 thèmes: cave et moulins à huile, arômes et cultures, ou encore ateliers et métiers d'art...   On s'en lèche les babines !!!
05 octobre 2017

Hebdo semaine 40 : Un pont à la place du Bac de Barcarin, un vieux serpent des mers qui remonte à la surface.

L'idée est bien aussi ancienne que la réalisation du contournement autoroutier. Pourtant, le Conseil départemental, qui a pour mission la continuité territoriale (et qui à ce titre assume la gestion du bac de Barcarin via le SMTDR, syndicat mixte des traversées du delta du Rhône), vient de remettre sur le tapis la construction d'un pont enjambant le Rhône et assurant la liaison entre Salin et Port-Saint-Louis. Et depuis toujours, l'idée fait débat entre les "pour" et les "contre". Pour nous en parler cette semaine, 2 personnalités politiques Roland Chassain, maire des Saintes Maries de la Mer et Président du parc naturel Régional de Camargue et Sébastien Barle, porte-parole des élus et porte-parole régional Europe Ecologie Les Verts de Paca, militant contre le pont de Barcarin. Il défendront leur vision au micro de Marion Nigoul ce lundi à 12h45 et vendredi à 18h45.

L'idée est bien aussi ancienne que la réalisation du contournement autoroutier. Pourtant, le Conseil départemental, qui a pour mission la continuité territoriale (et qui à ce titre assume la gestion du bac de Barcarin via le SMTDR, syndicat mixte des traversées du delta du Rhône), vient de remettre sur le tapis la construction d'un pont enjambant le Rhône et assurant la liaison entre Salin et Port-Saint-Louis. Et depuis toujours, l'idée fait débat entre les "pour" et les "contre". Pour nous en parler cette semaine, 2 personnalités politiques Roland Chassain, maire des Saintes Maries de la Mer et Président du parc naturel Régional de Camargue et Sébastien Barle, porte-parole des élus et porte-parole régional Europe Ecologie Les Verts de Paca, militant contre le pont de Barcarin.

Il défendront leur vision au micro de Marion Nigoul ce lundi à 12h45 et vendredi à 18h45.

04 octobre 2017

Hebdo semaine 37: Martine Vassal pressentie à la tête de la Métropole pour succéder à Jean-Claude Gaudin, Lucien Limousin maire de Tarascon, s'exprime.

Lucien Limousin, maire de Tarascon et vice-président du Conseil départemental, n'a pas tardé à réagir à la lecture de La Provence d'hier concernant la succession de Jean-Claude Gaudin à la mairie de Marseille et à la Métropole. Dans l'article, il est mentionné que la présidente du Département, Martine Vassal, choisie par Jean-Claude Gaudin pour lui succéder à la tête de la Métropole, est déjà en train d'étudier la possibilité d'inclure Arles dans la future structure qu'elle souhaite présider. "Je ne connais pas l'existence d'une telle étude et je tiens à rappeler que Martine Vassal soutient clairement la démarche entreprise par les trois intercommunalités du Pays d'Arles pour constituer un Pôle d'Équilibre Territorial et Rural (PETR). Le Pays d'Arles doit pouvoir s'organiser de manière libre et indépendante en conservant toute son identité, tout en exprimant sa détermination à rester dans le département des Bouches-du-Rhône. C'est la conviction de Martine Vassal. C'est ma conviction en tant que vice-président du Conseil départemental en charge des communes hors Métropole et je l'exprimerai avec force au sein du collectif qui se met en place regroupant les 29 maires des communes hors métropole". Il s'exprimera sur les ondes de radio Camargue ce lundi à 12h45 et vendredi à 18h45 dans le journla de l'hebdo de Marion Nigoul.  

Lucien Limousin, maire de Tarascon et vice-président du Conseil départemental, n'a pas tardé à réagir à la lecture de La Provence d'hier concernant la succession de Jean-Claude Gaudin à la mairie de Marseille et à la Métropole. Dans l'article, il est mentionné que la présidente du Département, Martine Vassal, choisie par Jean-Claude Gaudin pour lui succéder à la tête de la Métropole, est déjà en train d'étudier la possibilité d'inclure Arles dans la future structure qu'elle souhaite présider. "Je ne connais pas l'existence d'une telle étude et je tiens à rappeler que Martine Vassal soutient clairement la démarche entreprise par les trois intercommunalités du Pays d'Arles pour constituer un Pôle d'Équilibre Territorial et Rural (PETR). Le Pays d'Arles doit pouvoir s'organiser de manière libre et indépendante en conservant toute son identité, tout en exprimant sa détermination à rester dans le département des Bouches-du-Rhône. C'est la conviction de Martine Vassal. C'est ma conviction en tant que vice-président du Conseil départemental en charge des communes hors Métropole et je l'exprimerai avec force au sein du collectif qui se met en place regroupant les 29 maires des communes hors métropole".

Il s'exprimera sur les ondes de radio Camargue ce lundi à 12h45 et vendredi à 18h45 dans le journla de l'hebdo de Marion Nigoul.

 

10 septembre 2017